Créer mon blog M'identifier

NON je ne suis pas folle!!!!.....ma deuz a un TDAH

Le 17 septembre 2017, 22:47 dans Famille 0

"Pour conclure madame, vous n'êtes pas folle, votre fille a bien un TDAH avec une dysorthographie"........

Cette phrase raisonne dans ma tête, j'ai envie de rire et de pleurer en même temps. Pleurer de soulagement, aprés 6 ans de combat, un diagnostic est enfin posé. Je ne suis pas folle comme le crie haut et fort mon ex, je suis juste une maman qui sentait qu'il y avait autre chose "qu'une petite fille speed'  derrière le comportement de ma deuz.

L. c'est effectivement une petite fille speed, pleine de vie, mais c'est aussi une petite fille trés maladroite, trés impulsive, incapable de ne pas bouger ne serait ce qu'un doigt, incapable de rester concentrer plus de 5 mn, qui semble ne pas comprendre ou ecouter quand on lui parle. Qui déteste l'école mais qui s'en sort plutot pas mal finalement a ce niveau là.

L. a toujours été comme ca....je crois que je l'ai su dès ses 1 mois. Elle avait un regard trés profond qui en disait long en meme temps. Au fond de moi à ce moment là je m'étais dis que ca ne serait pas aussi simple avec elle qu'avec mon ainée.

Non pas que je souhaitais faire une comparaison, mais parce que l'évidence était là. Trés vite elle a montré son coté volcanique. Petite fille très curieuse qui ne restait pas en place et qui se mettait en danger sans le vouloir. 

A 2 ans, scolarisation le matin histoire de pouvoir souffler un peu et qu'elle cesse de s'ennuyer à la maison. Début des remarques des instits. Parallélement, toujours pas de nuits faites mais des nuits ponctuées par 10-12 réveils trés agités sans en comprendre le sens. 

Les années ont passés, toujours les memes remarques des instits, sur son manque de concentration, sur des difficultés de diction, et sur le fait que L. donne l'impression d'être montée sur ressort ou d'avoir avaler un bocal de vers.

J'ai fais le tour des médecins, dermato pour tenter de trouver une cause à ses grattages excessifs nocturnes, orl car otites a répétition qui aboutiront à une perforation tympanique, séance psy.

Mais rien, hormis un suivi par une orthophoniste pour un probleme de zézément. Et puis toujours la meme réponse des professionnels de santé "il est toujours délicat de faire un diagnostic avant l'âge de 6 ans, revenez quand elle sera en CP".

Elle n'a jamais été en échec scolaire, alors forcément j'étais encore moins prise au sérieux. Une fois au primaire, L. a continué sur sa lancée, fidèle a elle même. Toujours les mêmes remarque sur son comportement.

Et puis il y a eu mon pétage de plomb un soir de devoir, un soir ou mon mari m'a sorti en poids de la chambre de ma fille. Ce jour là, j'étais a bout face à ma fille, qui montrait une motivation au dessous de 0 à faire les devoirs. Son côté passif a pris le dessus. Telle une hystérique j'ai hurlé comme jamais, et j'en ai pleuré dans la foulée. Mais comment etait il possible d'en arriver la?

La seule chose dont j'étais sure c'est que j'aimais ma fille mais que j'étais dans l'incapacité de la comprendre.

Alors j'ai pris rdv avec la psy scolaire pour m'aider, pour essayer de comprendre. Elle a fait passer un test de QI à L. et a simplement conclu qu'elle n'était pas "idiote" mais qu'elle avait un niveau faible en language francais. Me voila donc avec un diagnostic boiteux avec pour seule consigne de lire des histoires du soir. Inutile de raconter ce que je pense de cette pseudo psy à 2 balles.

N'empêche je suis a bout, la situation avec Lucie ne s'améliore pas, je reste avec mes convictions mais je suis fatiguée de ne pas etre entendue.

Mon salut je le dois à une maman, une maman de 3 enfants tous atteints de troubles de dys, une maman qui un jour m'a dit "ne lache rien Rachel, tu connais ta fille et si tu penses qu'il y a un probleme alors fonce. Tiens je te donne les coordonnées d'une neuropsychologue elle va t'aider."

Et me voila 1 mois plus tard, assise dans ce cabinet de la neuropsy, ou L. est venue à plusieurs reprises pour passer des tests, et ou je me retrouve assise à écouter la conclusion de son analyse sur ma fille.......moi qui pensait ne pas la comprendre, moi que tout le monde prenait pour une folle car c'est ce que véhiculait mon ex.......j'avais donc raison, L. avait besoin d'être diagnostiquée afin de lui apporter l'aide necessaire pour qu'elle soit enfin une petit fille epanouie.

L. est TDAH, trouble généralement héréditaire. Elle est suivie par un nouveau orthophoniste et surtout je comprends qui est ma fille. Notre relation est loin d'être parfaite mais enfin j'arrive à la comprendre et à me contenir face à certaines de ses reactions.

Depuis j'ai recupéré sa garde, et cela se passe mieux.... quand à son père je ne m'étalerais pas, il a toujours proclamé que le probleme c'était moi et que sa fille n'était pas folle et n'avait pas besoin d'être suivie.....si cela lui fait plaisir de se voiler la face je n'y peux rien. En attendant L. progresse et c'est bien là l'essentiel.

 

 

Bon voilà c'est fait....demande de changement de garde envoyé.....

Le 14 mars 2017, 08:39 dans Famille 0

Voila, il aura fallu 4 ans, des centaines de nuits blanches, des millions de pulsions meurtrières, des envies de lui casser la gueule.....mais surtout, il aura fallu un ras le bol général de ma part de recuperer mes filles malades mais pas soignées a chaque debut de ma semaine de garde, de voir ma deuz avec des difficultés et un comportement bizzare, avec un père totalement indifferent à ce probleme, préférant se creuver les yeux plutot que d'admettre que j'avais raison à ce sujet.

Il aura fallu que je fasse le tri dans ma tête, que je mette ma rancoeur de coté pour etre sure que je voulais récupérer mes filles pour de bonnes raisons. 

Il aura fallu accepter l'échec de ce mode de garde, moi qui en cédant 4 ans auparavant, avait espéré trouver un peu de paix et apporter enfin du bonheur à mes filles avec ce systeme.

Il aura fallu que je comprenne que laisser le choix à ses enfants ce n'est pas forcément bénéfique pour eux, qu'ils sont parfois trop jeunes pour decider de ce qui est le mieux pour leur bien être.

J'ai voulu y croire pourtant....pensant que le temps arrangerait tout, que mon ex prendrait du plomb dans la tête et assumerait de A à Z son rôle de père.

Je pensais qu'il comprendrait que la garde partagée ce n'est pas simplement avoir à dormir 1 semaine sur 2 ses enfants et pouvoir bénéficier des alloc de la CAF. Qu'avoir des enfants, c'est gérer tout un ensemble de choses, que c'est un travail à temps plein. Que c'est profiter des avantages mais aussi gérer les inconvenients.

J'avais pourtant lu tout un tas d 'études et d'avis négatifs sur ce moyen de garde, mais il y avait un tel climat electrique que je me disais que ca ne pourrait pas etre pire. Erreur!

Je ne regrette pas pourtant, je pense que ca aurait été le cas si je n'avais pas essayé.

Cela m'a permis de retrouver mon aînée qui au moment de la séparation avait 6 ans et m'en avait beaucoup voulu....aujourd'hui nous sommes trés complices et meme si la garde alternée reste a ses yeux le meilleur moyen de profiter à part égal de ses 2 parents, elle affectionne particulièrement la relation que nous avons.

Pour ma deuz, cela a été le contraire, 3 ans au moment de la séparation, ca a entrainé un déséquilibre dans une periode de sa vie trés importante (la periode du 3-6 ans, étape cruciale dans le développement de l'enfant). Elle est sans aucun doute celle qui en souffre le plus....devoir naviguer entre 2 modes éducatifs, entre 2 parents qui se detestent.

Je ne veux plus de cette garde.  Je veux une vie stable pour elles! Pouvoir m occuper de mes filles tous les jours, ne plus avoir ces foutus lundis que je hais, synonyme de separation 1 semaine sur 2, ou de retrouvailles ponctuées par une liste de regularisation de choses a faire car leur père n'aura rien fait.

Alors bien sur, quand on me demande mon avis sur la GA, je la déconseille fortement. Neanmoins je reste persuader que dans un infime pourcentage elle peut etre une solution bénéfique mais dans ce cas là il faut des parents qui s'entendent à la perfection et qui continuent d'élever les enfants de la manière.

En attendant, passage au JAF au mois de mai en ce qui me concerne.

J'ai choisi de me représenter seule, je ne veux pas d'avocat pour régler ce que j'estime être personnel. Je ne le fais pas par prétention ou certitude de gagner, je le fais car je n'ai jamais eu besoin de personnes pour m'exprimer et defendre mes idées.

Ma seule appréhension c'est que mes filles soient convoquées, particulièrement ma grande, qui, à choisir préfére vivre avec moi mais qui n'ose pas le dire à son père par peur de le blesser ou d'avoir des represailles ayant déjà été menacé par lui.

Bref ce n'est pas simple quelque soit le choix que nous faisons, et il est toujours triste de finir au tribunal

 

 

non non, mon mari ne gobe plus les mensonges de sa mythomane d'ex!

Le 18 janvier 2017, 22:25 dans Famille 0

La particularité de l'ex de mon mari c'est que c'est une mythomane en puissance.

Son fond de commerce c'est le paraître fondé sur les mensonges...et dieu sait qu'elle en débite énormément des mensonges. Cela a toujours été  sa manière de procéder....la franchise ce n'est pas son truc, elle préfére les coups par derrière et mentir toujours et encore. C'était déjà comme ca pendant leur mariage et c'est devenu pire aprés leur divorce.....c'est limite carrément pathologique dans la mesure ou en plus elle pense que mon mari la croit encore.

Bon faut dire que cet idiot (je dis ca gentiment mais mon dieu que les hommes sont cons parfois) buvait ses paroles sans se poser aucunes questions aprés leur divorce et le manège a duré 1 an.

Elle etait devenue la parfaite femme, la parfaite maman qui gerait divinement bien leur parfaite separation.

Non mais disons le clairement, les hommes sont de veritables abrutis parfois.

Pendant un an, elle n'a rien foutu (de manière générale on va pas détailler ce n'est pas le but), s'est servie outrageusement de sa fille pour essayer de recupérer mon mari, elle lui a soufflé de la poudre de perlimpinpin dans les yeux pour masquer la realité.

Bref..... il y a eu ce moment ou elle a reussi a faire exploser notre couple, cette longue periode difficile qui s'en est suivi et ou finalement notre amour a fini par panser les blessures et effacer les trahisons nous permettant de reprendre le cours de notre histoire.

Ce jour ou là enfin, elle a montré son vrai visage, sa vraie personnalité face a son échec de ne pas avoir réussi à nous detruire. Fini la parfaite femme, la parfaite maman, place plutôt à Mme Connasse.

Et puis n'ayant plus aucune emprise sur mon mari, elle a reprit son bon vieux fonctionnement, celui de la manipulation et j'en passe. Rien n'est innocent dans ses actions, elle y voit toujours son intérêt et rien que le sien.

Alors bien sûr tout ce qui sort de sa bouche n'a plus aucune valeur.

Depuis quelques temps elle a un mec (ouff enfin c'était temps, comme dirait mon mari! lol) et bizarrement elle est toute gentille.....trop gentille.....ca pue l'hypocrisie, on le sait on la connait par coeur. 

En faîte sa fille l'encombre un peu, mais bien sur pas question pour elle d'assumer et de dire que sa fille la derange pour vivre sa relation avec son mec donc nous voyons fleurir de plus en plus de propositions de sa part de prendre la petite quand mon mari le souhaite en semaine......un miracle quand on sait qu'il y a meme pas 2 ans en arrière elle nous a fait c**** pour pas qu'on parte avec la petite a Disney.

Alors du coup on prend le parti d'en rire et on parie sur ce que chacunes de ses propositions cachent reellement. Généralement on se trompe rarement.

Les exemples sont tellement nombreux, mais ce qui me sidere toujours c'est qu'elle puisse penser que ses mensonges soient encore gober.

Nous ne croyons pas au miracle, elle ne changera jamais c'est sa personnalité profonde ce qu'elle est. Le plus difficile c'est de voir l'influence néfaste qu'elle peut avoir sur leur fille. Mais on espère qu'avec l'âge, elle se démarquera et se forgera son propre caractère.

Bref si Mme ex pouvait eviter de se fatiguer à nous trouver des mensonges, ca nous ferait des vacances à nous aussi.

 

 

Voir la suite ≫