Créer mon blog M'identifier

Retourner sur la première page du blog

Parce que des fois ça bouillonne dans ma tête.....

Le 5 janvier 2017, 10:08 dans Famille 0

Parce qu'il y a des jours ou j'aimerai mettre mon cerveau sur off, etre capable de lâcher prise, ne plus penser à rien et me sentir légère.....mais si il y a bien une chose que j'ai compris depuis ma séparation, c'est que le cerveau chez certains parents séparés, intégre la fonction "harcélement neuronal"....autrement dit on reflechit à tout sans cesse, on se pose 10000 questions à la seconde, on dit adieu à son amie "Mme Sérénité" et bienvenue à "Mme Je te fais douter"

J'ai toujours été une maman inquiète mais à juste dose, le principal pour moi étant que mes enfants ne manquent de rien et que je sois toujours là pour eux.

Quand se greffe une séparation, ca devient plus compliqué, quand il n'y a pas d'entente avec l'autre parent, ca devient infernal. Ce qui est encore plus compliqué c'est quand en plus les enfants se retrouvent au milieu, tiraillés par leur loyauté envers leurs 2 parents.

Cela fait 5 ans que je gére mes filles......5 ans que je m'occupe et préoccupe d'elles. Autant d'années qui passent et se ressemblent à m'occuper des rendez vous médicaux, des inscriptions en tout genre, bref 5 ans que j'assume mon rôle de parent.

Je jongle avec les suivis medicaux de ma deuz qui a quelques soucis de santé, le suivi scolaire où la encore ma deuz a besoin d'attention, mais aussi avec mon travail,  ma vie de maman avec mon fils issu de mon union avec mon mari et puis ma vie de femme et d'amoureuse que je tiens aussi à préserver car elle contribue grandement à mon équilibre et à mon épanouissement.

 Il y a ces periodes ou mon ex a décidé de carrément me faire chier (c'est a dire souvent), des jours ou il explose par son attitude de crevard, qui me prend pour une banque et qui oublie quels sont ses obligations en tant que père....Ces jours là, mon cerveau  se met à perdre pied, à bouillir tel un volcan en fusion, me donnant envie de prendre la tête de celui ci pour en faire un punching ball sur lequel je pourrais y deverser ma haine. Mais non je dois ravaler ma colere, me zenifier pour mes filles car si il y a bien une chose que j'ai compris depuis longtemps c'est que leur père prend un plaisir d'enfer à essayer de me faire sortir de mes gongs.

Et puis il y a mon mari, ce pillier qui me soutient, me rebooste et qui m'aide à m'occuper de mes filles alors que ce ne sont pas les siennes. Il est là ou leur père n'est pas, il s'inquiète de choses qui passe au dessus de la tête de mon ex. Et puis il est la pour me dire stop, arrête de te poser trop de questions, arrête de croire que tu ne fais pas ce qu'il faut. Il est ma soupape à vapeur.

Alors bien sûr on ne se refait pas je ne pourrais jamais etre totalement confiante et insouciante, le bien être de mes filles reste ma priorité....j'ai écorché leurs enfances avec la séparation, il est primordial pour moi de prendre soin de leur vie pour en faire de futures jeunes femmes bien dans leur peau.

 

 

 

 

C'est ton anniversaire....mais il a oublié...

Le 31 octobre 2016, 10:22 dans Famille 0

Je ne pensais pas qu'un jour ca arriverait, mais pourtant ton père ne t'a pas appelé.

Nous sommes le 17 août ma princesse, cela fait maintenant 11 ans que tu ensoleilles ma vie. Le jour de ta naissance a été une explosion de joie dans nos coeurs à moi bien sur mais aussi à ton père, à la famille et nos amis....une journée magnifique qui cloturait une grossesse difficile et à risque pour toi.

Depuis nous mettions un point d'honneur à celebrer ce jour en faisant de celui ci ton jour rien qu'à toi avec sortie particulière ou tu etais la reine. Une sorte de tradition qui nous tenait à coeur.....enfin ca c'était avant car maintenant ce ne semble ne tenir à coeur qu'à moi.

5 ans de séparation c'est 5 ans d 'anniversaire pour toi, 5 anniversaires à partager.  J'ai eu la chance oui je dis bien la chance, de t'avoir eu à moi pendant ce jours si spéciale les 3 premières années de séparation, me permettant de continuer le rituel et d'être avec la prunelle de mes yeux qui avait fais de moi une maman. Malgrés mes propositions de partager une année sur 2 le jour de ton annniversaire avec ton père, il n'était pas interessé, pour lui il n'y avait pas d'importance de célébrer un anniversaire le jour meme.....tant pis pour lui tant mieux pour moi si lui ca le satisfaisait de ne passer qu'un appel

L'année dernière pour la première fois, ton anniversaire tombait sur un jour de garde de ton père, ce fut un jour compliqué pour moi....furtivement j'ai pu te serrer dans mes bras pour te le souhaiter mais c'est le coeur lourd que j'ai passé cette journée loin de toi et c'est le coeur lourd que plus tard tu m'as confié que papa n'avait pas perpétué la tradition et que tu n'avais eu ni gateau ni bougie non plus.

Cette année, quel bonheur de voir que c'est avec moi que tu serais.....quel bonheur de pouvoir organiser "TA" journée.

Jusqu'au bout comme d'hab, nous (ton beau père et moi) t'avons caché le lieu, direction le parc du cirque Gruss à Piolenc. Quel bonheur de voir ta joie sur ton visage, de te voir t'amuser et t'émerveiller tout au long de la journée. Durant cette journée tu as recu les appels des amis, de la famille de mon coté, et un seul appel du coté de ton père, celui de sa soeur "tata C."

Moi au fur et à mesure de la journée, une boule au ventre s'est installée....le seul appel que tu attendais ne venait pas. Interieurement je fulminais me disant que comme d'hab il allait tenter le coup d'éclat avec un appel plus tard dans la soirée.....mais mon dieu que j étais naïve.....

Nous sommes rentrés à la maison à 19h....nous avons fais l'apéro dinatoire pour cloturer cette belle journée, et j'ai commencé à voir ton visage s'assombrir...

22h30, il est l heure de se mettre au lit, tu ne parles plus et tu es songeuse, je te demande ce qui se passse même si je connaissais la réponses et là tu me lâches "je suis triste car papa ne m'a pas appelé"....Tu m'as dis que ca te faisait mal, que c'était lui l'appel le plus important que tu aurais voulu avoir....5 mn aprés tu t'es mise à pleurer, je me suis sentie démunie et à mon tour j'ai pleuré de te voir si malheureuse et surtout quand tu m'as demandé "Mais pourquoi il m'a fait ca?".....

Que répondre à cette question? car j'ai beau détesté ton père mais jamais oh grand jamais je n'aurais cru qu'il serait capable de te faire ca. Je t'ai juste dis qu'il avait peut-etre une bonne raison et que tu verrais ca avec lui lors de ton retour chez lui.

La raison nous l avons eu le jour suivant quand il m' a envoyé un message ou il m' a demandé à te parler, un message qui est arrivé suite à un message de sous entendu de ma part sur un célébre réseau et que tata C. a lu et qu'elle a certainement transmis à ton père. C'était le but d'ailleurs. 

Je pensais qu'il te donnerait une raison valable même si comme à son habitude ca serait un mensonge, une raison qu'il aurait mis du temps à trouver....mais non c'est avec son "j'en foutisme" habituel, qu 'il t ' a dit qu'il n'avait pas eu le temps de t'appeler car le matin il travaillait et que l'aprém il était parti s'acheter un canapé, que c'était pas bien grave et qu'il ne fallait pas que tu lui en veuilles.

Tu as tenté de lui expliquer que pour toi ca avait de l'importance mais comme d'hab il ne t'a pas entendu et a minimisé. Et moi j'ai bouillonné de colère, furieuse de ces excuses bidons lui qui textote et appel pendant son travail, lui qui encore une fois n'a meme pas le courage d'assumer qu'il a tout simplement oublié l'anniversaire de sa fille.

Je ne suis pas une mère parfaite, je suis régulièrement à côté de la plaque mais je fais de mon mieux, mais surtout ma fille compte sur moi pour ne jamais oublier ton anniversaire qui restera gravé en moi jusqu'à mon dernier souffle

 

 

 

Quand on est une belle-mère.....

Le 2 mai 2016, 15:03 dans Famille 0

on fait le choix de prendre le packaging complet quand on tombe amoureuse d'une personne ayant un ou plusieurs enfants.

Je suis quelqu'un de plutot anxieuse à me poser 100000 questions a la seconde pour savoir si mes choix ou mes actions sont les bonnes, pourtant je ne me suis jamais inquiétée quand à ma relation avec ma belle-fille, sans doute car inconsciemment je m'étais préparée au pire.

Dés le départ les choses ont été claires entre elle et moi....j'ai pris les devants un soir ou nous étions que toutes les deux et lui ai expliqué ce que je pensais ....je n'étais pas sa mère et ne chercherait jamais à l'être, tout comme je ne l'obligerais jamais à m'aimer mais que nous avions un point commun ....nous étions toutes les deux pleines d'amour pour son père et qu'on voulait son bonheur.  Je lui ai dis qu'elle ne me devait rien mais que si elle avait besoin de moi un jour je serais toujours là et qu'il fallait qu'on apprenne à vivre sous le même toit.  Je lui ai également dis qu'elle avait le droit d'étre en colère aprés moi et que ca ne me posait aucun problème.

Je me souviens trés bien de cette discussion, je pense que dans le fond j'étais aussi terrorisée qu'elle, mais aprés lui avoir livré ce que je ressentais, je pense que ca a eu pour effet de nous rassurer toutes les deux. Sa réponse a été un petit sourire

Ma belle fille a entendu et entend peut-etre encore des horreurs sur moi mais je m'estime chanceuse car dans l'ensemble je n'ai jamais eu à me plaindre de son comportement avec moi. La première année a été la plus dure car elle a servi de pion à sa mère pour que mon couple explose mais aujourd'hui 4 ans aprés nous formons une famille recomposée plutot équilibrée.

Il lui aura fallu ma grossesse et l'arrivée de son petit frère pour qu'elle m'appelle et me considere comme sa belle mère, mais quel plaisir de voir qu'elle me demande mon avis sur certaines choses.

Je n'ai jamais tenté de l'amadouer ou de l'acheter, nos relations ont toujours été simple. Elle n'est pas ma fille mais fait parti de ma vie malgrés que nous ne l'ayons pas beaucoup, et je m'en occupe au même titre que mes filles.

Bien sûr il y a certaines choses que je ne me permets pas de faire pour ne pas empieter sur le terrain de sa mère, et puis je suis parfois aussi dans l'obligation de ne pas faire pour lui éviter que sa mère lui reproche  que je m'occupe d'elle.

Ce n'est pas le monde parfait des bisounours, sa mère étant une mythomane chronique et manipulatrice (accusation non faîte à la lègère!), la petite a tendance à beaucoup mentir ce qui m'agace quand c'est flagrant. Au départ mon mari la croyait et il a eu beaucoup de mal à l'accepter car pour lui c'était" sa petite fille parfaite qui ne pouvait pas mentir". Mais nous sommes solidaire tous les 2 et gérons ensemble les problèmes.

Bref je suis une belle mère chanceuse!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir la suite ≫