on fait le choix de prendre le packaging complet quand on tombe amoureuse d'une personne ayant un ou plusieurs enfants.

Je suis quelqu'un de plutot anxieuse à me poser 100000 questions a la seconde pour savoir si mes choix ou mes actions sont les bonnes, pourtant je ne me suis jamais inquiétée quand à ma relation avec ma belle-fille, sans doute car inconsciemment je m'étais préparée au pire.

Dés le départ les choses ont été claires entre elle et moi....j'ai pris les devants un soir ou nous étions que toutes les deux et lui ai expliqué ce que je pensais ....je n'étais pas sa mère et ne chercherait jamais à l'être, tout comme je ne l'obligerais jamais à m'aimer mais que nous avions un point commun ....nous étions toutes les deux pleines d'amour pour son père et qu'on voulait son bonheur.  Je lui ai dis qu'elle ne me devait rien mais que si elle avait besoin de moi un jour je serais toujours là et qu'il fallait qu'on apprenne à vivre sous le même toit.  Je lui ai également dis qu'elle avait le droit d'étre en colère aprés moi et que ca ne me posait aucun problème.

Je me souviens trés bien de cette discussion, je pense que dans le fond j'étais aussi terrorisée qu'elle, mais aprés lui avoir livré ce que je ressentais, je pense que ca a eu pour effet de nous rassurer toutes les deux. Sa réponse a été un petit sourire

Ma belle fille a entendu et entend peut-etre encore des horreurs sur moi mais je m'estime chanceuse car dans l'ensemble je n'ai jamais eu à me plaindre de son comportement avec moi. La première année a été la plus dure car elle a servi de pion à sa mère pour que mon couple explose mais aujourd'hui 4 ans aprés nous formons une famille recomposée plutot équilibrée.

Il lui aura fallu ma grossesse et l'arrivée de son petit frère pour qu'elle m'appelle et me considere comme sa belle mère, mais quel plaisir de voir qu'elle me demande mon avis sur certaines choses.

Je n'ai jamais tenté de l'amadouer ou de l'acheter, nos relations ont toujours été simple. Elle n'est pas ma fille mais fait parti de ma vie malgrés que nous ne l'ayons pas beaucoup, et je m'en occupe au même titre que mes filles.

Bien sûr il y a certaines choses que je ne me permets pas de faire pour ne pas empieter sur le terrain de sa mère, et puis je suis parfois aussi dans l'obligation de ne pas faire pour lui éviter que sa mère lui reproche  que je m'occupe d'elle.

Ce n'est pas le monde parfait des bisounours, sa mère étant une mythomane chronique et manipulatrice (accusation non faîte à la lègère!), la petite a tendance à beaucoup mentir ce qui m'agace quand c'est flagrant. Au départ mon mari la croyait et il a eu beaucoup de mal à l'accepter car pour lui c'était" sa petite fille parfaite qui ne pouvait pas mentir". Mais nous sommes solidaire tous les 2 et gérons ensemble les problèmes.

Bref je suis une belle mère chanceuse!